UNE EXPÉRIENCE EN ARCTIQUE HAUTE EN COULEUR !

Baie-Comeau, le 14 août 2015 - Plus de 100 étudiants provenant de 18 pays, dont Corine Cadoret et Noah Picard-Simon, reviennent d’une expédition éducative en Arctique avec le réputé programme de Students On Ice. Opportunité offerte par la Réserve mondiale de la biosphère Manicouagan-Uapishka (RMBMU) via le gouvernement du Québec et la Commission canadienne pour l’UNESCO Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture , le séjour a commencé le 29 juillet à Kangerlussuaq, au Groenland, et s’est terminée le 9 août à Resolute, au Nunavut.
L’objectif de cette expérience était d’éduquer les étudiants aux défis sociaux et environnementaux propres à l’Arctique, par le biais d’activités interdisciplinaires concrètes, sur le terrain, en compagnie de scientifiques renommés.

Les deux jeunes de la Manicouagan reviennent avec une compréhension plus approfondie des impacts des changements climatiques et un bagage culturel et scientifique les inspirant à faire comprendre au monde entier ce qui se passe en temps réel dans le Nord. Une tournée de conférences sera ainsi organisée à l’automne dans divers endroits de Baie- Comeau et Pessamit.

Pour Noah, jeune étudiant innu de Pessamit, l’expédition a été une véritable révélation pour son choix de carrière. « Les sciences et l’environnement m’ont totalement fasciné. Je souhaite maintenant m’inscrire au Cégep de Baie-Comeau dans la technique d’aménagement cynégétique et halieutique alors qu’encore tout récemment, je souhaitais aller étudier au Saguenay et intégrer la GRC » explique-t-il. « J’ai été impressionné de me sentir chez moi dans les communautés inuits malgré la distance, leur isolement et la différence de la langue. En même temps, il y a quelque chose de similaire avec ce que je connais, nous avons des enjeux communs, une vie communautaire et familiale qui se ressemblent ».

Pour Corine, étudiante de 16 ans à Baie-Comeau : « J’ai marché sur un glacier immense et cette expérience a été très inspirante. Par contre, l’un des spécialistes présents nous a dit qui si on revenait au même endroit l’an prochain, on marcherait sur des cailloux parce que cette partie du glacier aura fondu... Ça m’a fait réaliser l’impact des décisions des pays industrialisés sur les territoires du Nord et ça m’a motivé à vouloir partager mon expérience dans l’arctique à ma région. »

Inspirés et déterminés, les deux jeunes ont rédigés un « appel à l’action » qui circulera au niveau national, notamment en étant intégré à la publication Agir sur les changements climatiques : Apports d’un dialogue élargi à travers le Canada dirigé par la Chaire UNESCO-McGill Dialogues pour un avenir durable. Une vidéo réalisée durant l’expédition sera également présentée au 9e Forum des jeunes de l’UNESCO qui aura lieu au siège social à Paris en octobre. L’aventure est loin d’être terminée pour Corine et Noah !
— -
Intégrer le réseau des Réserves mondiales de biosphère repose sur cet accès sans précédent pour la région à une vaste bibliothèque de savoirs et à un potentiel de partenariat avec le reste du monde. La RMBMU catalyse ainsi les occasions de mobilité étudiante, d’échanges et d’apports de connaissances dans notre milieu par la curiosité accrue qu’elle suscite, notamment chez la communauté scientifique. Ce nouveau projet prometteur est un exemple d’initiative se classant dans l’axe « accentuer le réseautage » de la RMBMU.

Vidéo récapitulative : https://www.youtube.com/watch?v=wifJgyHgZt8

Document(s) joint(s)