TROIS JEUNES DE BAIE-COMEAU REVIENNENT DE L’ARCTIQUE

Baie-Comeau, le 30 aout 2018. — Du 23 juillet au 7 aout dernier, ce sont 127 jeunes de partout à travers le monde qui ont parcouru l’Arctique canadien et le Groenland à bord d’un navire scientifique lors de l’expédition annuelle du programme Students on Ice. Parmi ceux-ci, Arianne Tremblay, Alicia Lapointe et Elliot Lavoie Côté, trois jeunes baie-comois de 17 ans, ont eu la chance de découvrir cette partie du monde à la fois fragile et spectaculaire.

Guidés par une équipe de scientifiques, d’artistes, d’historiens, de politiciens et de leaders autochtones, les étudiants ont eu l’immense privilège de voir et de constater de leurs propres yeux les conséquences des changements climatiques, leur impact sur les communautés locales et les solutions émergentes. L’objectif d’une telle expérience multiculturelle est d’ouvrir les horizons et de former une communauté de jeunes engagés et impliqués. « L’expérience des dernières années avec ce programme démontre également qu’une telle expédition nourrit les ambitions des jeunes qui sont à des moments névralgiques de leur vie quant aux décisions qu’ils s’apprêtent à prendre », explique Eve Ferguson, chargée de projets et des communications à la RMBMU.

De façon unanime, un moment fort témoigné par les trois jeunes est la partie de soccer jouée avec la communauté de Qeqertarsuaq au Groenland. « Tout le monde chantait et s’encourageait dans plusieurs langues sur ce qui pourrait être considéré selon moi comme le plus beau terrain de sport au monde », raconte Elliot Lavoie Côté. Cette journée s’est terminée par une performance du groupe Twin Flames, réunissant ainsi les habitants et les participants de l’expédition dans le langage universel du chant et de la danse. Selon l’équipe, « avec une mer d’icebergs en toile de fond et la chimie qui s’est créée tout juste avant et lors de la partie soccer, ce moment était tout simplement mémorable ».

Pour Arianne, un moment fort en émotions fut sa première excursion en zodiac. « Nous avons eu la chance non seulement de voir, mais aussi de toucher et de gouter des icebergs ! », explique-t-elle. « Le bruit des craquements et des fragments de glace qui se détachent est un spectacle à la fois triste et magnifique. »

Quant à Alicia, elle revient emballée par la splendeur du Nunavut. « Je réalise que je ne connaissais vraiment pas mon pays et je n’aurais jamais cru qu’il était aussi beau. » Elle revient également avec la préoccupation de faire bouger les choses à l’échelle locale pour stimuler le niveau politique à prendre davantage de mesures concrètes pour protéger l’environnement.

Le trio s’apprête maintenant à donner au suivant en transmettant leur nouveau bagage culturel et scientifique lors d’une tournée de conférences et d’activités de sensibilisation à venir. Rappelons que, depuis 2015, huit jeunes de la région ont pu vivre cette expérience. Cette initiative a été rendue possible cette année grâce à l’appui du Fonds Aluminerie de Baie-Comeau pour les collectivités durables.

Document(s) joint(s)