Le Programme sur l’Homme et la biosphère (MAB) est un programme scientifique intergouvernemental visant à établir une base scientifique pour améliorer les relations homme-nature au niveau mondial. Lancé au début des années 70, le MAB propose un agenda de recherche interdisciplinaire, encourage le renforcement des capacités et a pour principaux objectifs de réduire la perte de biodiversité et d’en traiter les aspects écologiques, sociaux et économiques.

Parce qu’il touche à des problèmes à la croisée de plusieurs domaines, scientifique, écologique, sociétal et du développement, le MAB rassemble plusieurs disciplines – sciences exactes et naturelles, sciences sociales, économie et éducation – destinées à améliorer les environnements humains et préserver les écosystèmes naturels. Il encourage notamment les approches novatrices pour un développement économique respectueux des valeurs sociales, culturelles et écologiques.

Le programme du MAB est défini par le principal organe administratif, le Conseil international de coordination du MAB en coopération avec toute la communauté MAB.

Les programmes et activités se concentrent sur des écosystèmes particuliers : montagnes, forêts tropicales, systèmes urbains, terres humides, îles, zones côtières et marines. Afin de les préserver, le MAB encourage la recherche, le renforcement des capacités et la collaboration interdisciplinaire entre les différents secteurs.

Pour mettre en application ses différents travaux interdisciplinaires sur le terrain, le MAB s’appuie sur le Réseau mondial de réserves de biosphère, les réseaux et les partenaires régionaux pour l’échange des connaissances, la recherche et la surveillance, l’éducation et la formation, ainsi que la prise de décision participative.