Le développement nordique au coeur des priorités de la RMBMU

Baie-Comeau, 14 octobre 2016. – Jean-Philippe L. Messier, directeur général de la Réserve mondiale de la biosphère Manicouagan-Uapishka (RMBMU), a pris part pour une deuxième année consécutive aux activités de la Conférence du Cercle Arctique à Reykjavik en Islande.

Cet événement d’envergure internationale est devenu, au fil des années, un rendez-vous incontournable pour les organisations œuvrant sur la scène du développement nordique. Une délégation québécoise de haut niveau était d’ailleurs présente, incluant le premier ministre, la direction du Plan Nord et des leaders du monde universitaire québécois, notamment de l’Institut nordique du Québec. Pour la Station Uapishka, cofondée avec le Conseil des Innus de Pessamit et la RMBMU, la participation de monsieur Messier a permis de tisser et renforcer ses partenariats avec ces instances. Ce fut également l’occasion de prendre le pouls de la communauté scientifique sur des questions importantes affectant les communautés nordiques comme la nôtre, telles que sur les changements climatiques, les enjeux autochtones, l’émergence du tourisme durable, etc.

Le Secrétaire général des Nations-Unies, monsieur Ban Ki-Moon, faisait notamment partie des quelque 2 000 personnes présentes, provenant d’une cinquantaine de pays. « L’événement a permis à la RMBMU de non seulement renforcer son positionnement sur la scène internationale, mais également de consolider ses relations avec plusieurs partenaires de haute importance. Je pense notamment au Conseil nordique des ministres et autres outils de financement propres au Nord qui nous sont accessibles grâce à notre statut de l’UNESCO Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture et qui financent nos activités internationales », explique Jean-Philippe L. Messier.

Document(s) joint(s)