La RMBMU a rayonné dans le cadre de l’Assemblée annuelle de la Commission canadienne
pour l’UNESCO Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture qui avait lieu à Québec du 6 au 8 mai 2010.

La délégation manicoise était composée de Christian Bouchard, Président de la RMBMU,
Françoise Richard et Michel Bacon, tous deux administrateurs de la RMBMU, Jean-Philippe
Messier, directeur général, Marie-Pierre Clavette, agente aux communications et David Binet,
finissant en TACH du Cégep de Baie-Comeau fraîchement revenu d’un stage au Bénin dans la
Réserve mondiale de la biosphère de la Pendjari.

En session de l’Assemblée nationale, le Ministre des Relations internationales du Québec,
Monsieur Pierre Arcand, a souligné la tenue de la cinquantième assemblée annuelle de la
Commission canadienne pour l’UNESCO en présence des quatre Réserves mondiales de la
biosphère qui étaient invitées au Parlement pour l’occasion. « Ceci représente un premier pas
vers la reconnaissance du gouvernement du Québec quant au rôle des Réserves mondiales de
la biosphère aux plans local, national et international. » selon Jean-Philippe Messier.

Conviée à une réception dînatoire par le Premier ministre du Québec, Monsieur Jean Charest, la
délégation manicoise a eu le bonheur d’entendre célébrer les Réserves mondiales de la
biosphère par Monsieur Charest, Monsieur Michel Audet, représentant du Québec à l’UNESCO
et Madame Michèle S. Jean, Présidente de la Commission canadienne pour l’UNESCO. Une
publication officielle du gouvernement québécois mentionnant la RMBMU y fut lancée.

Lors des rencontres et divers ateliers de l’Assemblée annuelle de la Commission canadienne
pour l’UNESCO, les représentants de la RMBMU ont saisi l’opportunité de créer des contacts
avec des chaires universitaires associées à l’UNESCO, le groupe consultatif jeunesse de
l’UNESCO et le monde de l’éducation.

Enfin, une conférence suivie d’ateliers portant sur les liens étroits entre la biodiversité et la
diversité culturelle a été présentée par nul autre qu’Hubert Reeves. Inspirant à la créativité et
l’action, cette session de remue-méninge fut l’occasion de réitérer l’importance de travailler tous
ensemble afin de pouvoir offrir à nos enfants et petits-enfants une planète digne de ce qu’ils
méritent.

La Commission canadienne pour l’UNESCO mène ses activités sous l’égide du Conseil des Arts
du Canada. Elle sert de tribune aux gouvernements de même qu’à la société civile et cherche à
promouvoir la participation d’organisations et de particuliers canadiens aux activités de
l’UNESCO dans les domaines relevant de son mandat, à savoir l’éducation, les sciences
naturelles et sociales, la culture, la communication et l’information.

Document(s) joint(s)