LA RMBMU ET L’OBVM COMPENSENT UNE PARTIE DES GAZ À EFFET DE SERRE LIÉS AU SOMMET DU G7

Baie-Comeau le 30 mai 2018. – Dans le cadre du projet national ARBRE qui découle de la tenue du Sommet du G7 dans Charlevoix en juin prochain, une journée de plantation d’arbres a été organisée par la Réserve mondiale de la biosphère Manicouagan-Uapishka (RMBMU), en collaboration avec l’Organisme de bassins versants de Manicouagan (OBVM), l’école Boisvert de Baie-Comeau et l’école Uashkaikan de Pessamit.

Cette activité s’inscrit dans un cadre national de collaboration entre les réserves de la biosphère canadiennes et le gouvernement du Canada. Un total de 100 000 arbres seront plantés dans 14 réserves de la biosphère au pays pour contrebalancer en partie les émissions de gaz à effet de serre liées à la tenue du Sommet du G7, dont le Canada assure la présidence en 2018.

Ce sont 54 jeunes, soit des élèves de 5e année de l’école Boisvert et ceux de secondaire 1 de l’école Uashkaikan de Pessamit, qui ont participé, le 30 mai dernier, à la plantation de 1 000 arbres au parc des Pionniers. Cette initiative allie des objectifs éducatifs et sociaux en sensibilisant les jeunes à l’importance de leur environnement et en contribuant à végétaliser leur milieu de vie. « Nous tenons à remercier la précieuse collaboration des jeunes et notamment la présence des jeunes innus, une composante essentielle au succès de cette activité qui se déroule au sein du territoire ancestral innu », exprime Jean-Philippe L. Messier, directeur général de la RMBMU.

Pour sa part, Normand Bissonnette, directeur général de l’OBVM, se réjouit de l’initiative du réseau des réserves de biosphère. « Les valeurs inscrites dans ce projet sont partagées par l’OBVM et cette occasion permet d’en faire la promotion auprès des jeunes, partenaires et élus », souligne-t-il.

Liens connexes

Document(s) joint(s)