La RMBMU de retour d’une mission en Islande

Baie-Comeau, le 19 octobre 2015 – La RMBMU termine une mission en Islande, où se tenait le plus important évènement international de l’année en lien avec les enjeux nordiques, soit la Conférence du Cercle arctique, à l’invitation du président de l’Islande. Une importante délégation du Québec était d’ailleurs sur place, incluant le premier ministre Philippe Couillard et les principales instances québécoises liées à la recherche, aux relations internationales et au Plan Nord, ainsi que quelques entreprises.

C’est par son rôle de leader du réseau NordMAB, soit le réseau de coopération nordique des Réserves de la biosphère de l’UNESCO Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture , que la RMBMU était sur place, représentée par son directeur, Jean-Philippe Messier. Monsieur Messier était également accompagné d’un vice-chef du Conseil des Innus de Pessamit, notamment pour faire la promotion de leur projet commun de mise en place de la Station Uapishka, une station de recherche dans le secteur des monts Uapishka (monts Groulx). Les deux représentants de la région et leurs invités ont d’ailleurs pu présenter un atelier-conférence durant l’évènement, un privilège réservé à un nombre très restreint d’organisations étant donné la taille de l’évènement. En effet, plus de 1 800 personnes y participaient, dont le président de la République française, François Hollande, ainsi que plusieurs autres personnalités politiques importantes.

« Devant plus de 1 800 délégués provenant d’une cinquantaine de pays, le premier ministre du Québec a présenté le Plan Nord comme étant l’un des projets de développement durable les plus importants de la planète actuellement, en plus d’affirmer l’importance d’assumer, comme Québécois, notre identité nordique et notre appartenance aux pays nordiques. Ceci est encore plus vrai pour les citoyens du territoire du Plan Nord. La RMBMU, par ses objectifs et ses projets, s’inscrit tout à fait dans cette vision », indique Jean-Philippe Messier. D’ailleurs, le directeur de la RMBMU a pu participer à une rencontre de l’ensemble de la délégation québécoise en plus de s’entretenir en privé avec le premier ministre pendant une trentaine de minutes en lien avec les projets de la RMBMU.

La Conférence du Cercle arctique est une autre occasion par laquelle la RMBMU affirme son leadership dans les questions de développement durable dans la Manicouagan, au Québec et à l’échelle internationale.

Document(s) joint(s)