La Manicouagan inspire au Symposium international sur le développement nordique

Axe d'intervention:

Des membres du conseil d’administration et de l’équipe de la Réserve mondiale de la biosphère Manicouagan-Uapishka (RMBMU), accompagnés d’autres acteurs du territoire, ont participé activement à la première édition du Symposium international sur le développement nordique qui a eu lieu du 25 au 27 février dernier à Québec.

Ce rassemblement d’envergure a réuni plus de 500 représentants des pays nordiques, du milieu universitaire, des populations nordiques, y compris les nations autochtones, ainsi que des gens d’affaires et des entreprises, pour partager différentes approches face au développement du Nord.

« Nous partageons un nombre considérable d’enjeux et d’opportunités avec les pays nordiques, de par le contexte géopolitique et social de notre région. Le Symposium était pour la RMBMU une occasion sans précèdent de démontrer qu’une désignation de Réserve mondiale comme la notre peut se traduire en un outil concret pour faire du Plan Nord un projet de société à succès » selon Martin Ouellet, président de la RMBMU.

Le directeur, monsieur Messier, a d’ailleurs prononcé une allocution d’une vingtaine de minutes ayant pour titre « Développement nordique : la nécessité d’une vision de territoire ». « En 2035, au-delà des investissements et des projets, le Plan Nord aura été un succès si nous réussissons à appliquer la durabilité, générer du savoir, créer de la fierté, et accentuer le réseautage. » disait Jean-Philippe L. Messier lors de sa présentation. Ces quatre défis sont les axes d’intervention de la RMBMU, déterminés suite à un exercice collaboratif de planification stratégique pour bien implanter notre statut de Réserve mondiale de la biosphère de l’UNESCO Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture dans le développement régional.

Parmi les constats principaux de l’événement, la RMBMU retient l’importance et le rôle majeur de l’éducation, du savoir-faire autochtone et de l’implication des acteurs locaux dans la mise en place du Plan. L’importance de la recherche et le développement de connaissances ont également attiré l’attention de nombreux conférenciers et invités présents.

- 

Le directeur général de la RMBMU a reçu une prestigieuse reconnaissance du ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec lors du Symposium. Il est le récipiendaire du Prix Alphonse-et-Dorimène-Desjardins 2014. Pour plus d’informations, cliquez ici.

Galerie d'images