La Commission canadienne pour l’UNESCO Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (CCU) contribue activement aux objectifs de paix et de sécurité que s’est fixés l’UNESCO en promouvant la coopération entre les États dans les domaines de l’éducation, des sciences naturelles, sociales et humaines, de la culture, de la communication et de l’information. La Commission a été créée en 1957 comme une division indépendante au sein du Conseil des arts du Canada. Elle fait fonction de forum autonome de consultation et de réflexion, en cherchant à catalyser et à encourager la participation et la contribution, à tous les niveaux, des gouvernements, des individus et des organisations aux activités de l’UNESCO dans les champs de compétences relevant de son mandat.

De par son statut d’organisme indépendant du gouvernement fédéral et de par la diversité de ses membres, la Commission canadienne pour l’UNESCO est unique parmi les Commissions nationales. Elle s’appuie sur un important réseau composé de près de 400 membres à travers le pays, incluant des ministères et des agences fédérales, des organismes intergouvernementaux représentant les provinces et les territoires, des organisations non gouvernementales, des membres institutionnels et individuels. Grâce à ce réseau, la Commission peut ainsi conseiller le gouvernement canadien en tenant compte des défis que pose la mondialisation et des changements rapides qui surviennent dans la société du savoir, défis et changements auxquels le pays fait face.

De nombreux programmes et activités de l’UNESCO bénéficient d’une expertise canadienne considérable dans les domaines de l’éducation, des sciences naturelles, sociales et humaines, de la culture, de la communication et de l’information. L’appartenance du Canada à l’UNESCO et son dynamisme lui permettent de jouer un rôle clé dans la promotion des valeurs et des objectifs canadiens à l’échelle internationale, en insistant sur les idéaux de justice, d’égalité et de dignité humaine.